Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Investir : combien faut-il gagner pour acheter un bien immobilier?

 

Il est assez difficile de savoir combien d’argent il nous faut pour pouvoir investir sereinement dans son premier bien. Actuellement, les taux sont bas ce qui favorisent l’engagement des ménages. Voici un point sur le montant dont vous avez besoin pour investir.

 

Lorsque l’on souhaite investir dans un bien immobilier, le prêt immobilier est le seul recours pour de nombreux ménages de financer leur achat dans la pierre.  Il permet de donner accès à un logement à condition de ne pas s’endetter à plus de 33%. Clairement vos mensualités de remboursement pour votre crédit immobilier ne peuvent excéder ⅓ de vos revenus.

 

Aujourd’hui, grâce à la baisse des taux d’intérêt,  il est possible d’allonger la durée des remboursements. D’après une étude de CSA,Crédit Logement, les ménages gagnant moins de trois SMIC, sachant qu’un SMIC au 1er janvier 2015 a été évalué à 1 457,52 euros brut, sont les plus nombreux à contracter un prêt immobilier.Ils sont devenus les nouveaux emprunteurs avec 37,7% de contrats souscrits depuis janvier 2015. En revanche, les ménages gagnant plus de 7 285 euros sont seulement 24,5% à avoir souscrit un prêt immobilier au 2è trimestre 2015. A croire que les ménages les moins aisés ont vu l’opportunité en ce début d’année 2015, d’investir.

Toujours selon le rapport CSA/Crédit Logement, le revenu moyen des acheteurs est de 57 800€/an contre 58 300€/an en 2014. Lorsqu’un achat a lieu dans le neuf, comme lors d’un investissement immobilier Pinel, les ménages perçoivent en moyenne  54 200€/an. Il est actuellement tout à fait possible d’investir avec 2 500€/personne dans un bien immobilier.  


Les primo-accédants ont pu bénéficier de taux d’intérêt particulièrement avantageux au mois de juin, allant jusqu’à 1,99%. Concernant la durée d’emprunt, les moins de 35 ans optent majoritairement pour un délai étalé entre 20 et 25 ans.

Les commentaires sont fermés.